La grande réinitialisation. Analyse du projet de société du Forum Economique mondial

Etude du CAP de l’ISSEP | N°2 | Mars 2021 | 50 pages |

COMMANDER sur le site de notre éditeur

RÉSUMÉ

A la croisée de l’économie, de l’écologisme et du transhumanisme, la Grande Réinitialisation ou « Great Reset » est un projet de société promu et développé au Forum économique mondial de Davos par son fondateur Klaus Schwab.

Bien loin d’être un projet occulte organisé secrètement par les puissants de ce monde, le Great Reset se veut au contraire un slogan marketing, volontairement provocateur, censé attirer l’attention des gouvernements et du monde économique.

L’auteur de cette étude s’est donc attelé à décortiquer cette idéologie, moteur d’un certain complotisme, pour en analyser le contenu, en révéler certains aspects méconnus mais aussi dégonfler certains fantasmes dont elle peut faire l’objet.

Révélant les liens privilégiés entre le Forum économique mondial et le gouvernement communiste chinois, l’auteur enquête sur la filiation idéologique des promoteurs de la réinitialisation qui penchent vers l’idée de décroissance avec une fascination non dissimulée pour la technologie et la robotisation.

Le Great Reset se présente comme l’ingénierie d’une nouvelle humanité dans laquelle les systèmes internationaux actuels basés sur la souveraineté des nations doivent être dépassés tout en promouvant un Etat fort, peu soucieux des libertés individuelles.

L’influence mondiale de ce Forum, la présence de nombreux chefs de gouvernement, de hauts responsables économiques et de grandes sociétés rendent cette étude indispensable pour comprendre le projet qui anime certains milieux de pouvoir

SOMMAIRE

  • Introduction : Quand la science effraie
  • La grande réinitialisation : la société humaine est-elle un ordinateur ?
  • Davos, son idéologie et ses relais mondiaux
  • Le management et État autoritaire
  • La Chine et le Forum économique mondial
  • Un mariage inattendu entre le libéralisme et le marxisme célébré à Davos
  • La 4ème révolution industrielle et le transhumanisme : vers une énième création de l’« homme nouveau » ?
  • Les dépossédés

CONTRIBUTEUR

John LAUGHLAND est universitaire, docteur en philosophie, auteur de nombreux ouvrages d’histoire et de philosophie politique.

Inscrivez-vous à notre newsletter

tempus et, efficitur. mattis pulvinar dapibus eleifend