Quand Madame Belloubet voulait supprimer l’Education Nationale

Il est intéressant de relire ce que Madame Belloubet écrivait sur l’Education Nationale il y a quelques années. Comme tous les esprits lucides, le nouveau ministre de l’Education Nationale dénonçait, à l’époque, les failles du « machin ». Pour autant, elle s’arrêtait en bon chemin: la déconcentration des décisions et l’implication plus forte des conseils régionaux qu’elle prônait ne pourrait pas remédier aux défauts de l’actuel système. Que les partisans du statu quo se rassurent: Madame Belloubet est encore très loin de la révolution dont l’Ecole a besoin. Il ne lui sera pas si difficile de rentrer dans le rang et faire comme ses prédécesseurs.

Vous avez aimé ? Partagez sur vos réseaux sociaux