De quel « niveau » parle-t-on?

C’était le slogan de Monsieur Attal ministre de l’Education Nationale: revenir aux classes de niveau. Sur le papier, ce n’est pas une mauvaise idée. En réalité, la réforme menée de manière centralisée et abstraite échouera comme toute réforme de l’Education Nationale menée de manière centralisée et verticale. On ajoutera que personne ne nous dit qui définit le niveau recherché.

Vous avez aimé ? Partagez sur vos réseaux sociaux